Aller au contenu principal
Les auteurs
Pr Abdou Salam FALL
Dr Rokhaya CISSE
Dr Soufianou MOUSSA


 Téléchargement fichier(s)

La revue documentaire proposée a pour objectif de faire l’état des lieux de l’éducation des filles et la santé reproductive et des droits des adolescent(e)s au Sénégal. Le contexte montre que les adolescent (e)s constituent une forte population mais exposée dufait de sa jeunesse. Selon le dernier recensement de la population (ANSD, RGPHAE 2013), les adolescents(e) de 10-19 ans et les jeunes adultes de 20-24 ans représentent respectivement 22.5% et 9% de la population générale. L’étude a porté sur les spécificités des adolescent(e)s en restituant l’essentiel des connaissances scientifiques accumulées sur cette cible, en analysant l’évolution des politiques en éducation des filles et la santé reproductive et droits des adolescent (e)s et en cartographiant les interventions géographiquement et selon les thématiques et en proposant des actions prioritaires à mener. Plus d’une centaine de documents ont été analysées dont 70% sont des travaux de recherche (articles scientifiques, rapports d’études, mémoires et thèses ; les documents de politique des brochures et des modules de formation. Des programmes initiés en éducation des filles depuis les années 90 ont réussi à mobiliser les filles à l’école élémentaire au point d’obtenir un indice de parité favorable. Cependant, ces avancées ont tendance à éluder que la question du maintien des filles à l’école se pose fortement dès la fin de l’élémentaire. En effet, c’est entre l’âge de 15 à 19 ans correspondant à l’enseignement moyen et secondaire que les filles sont plus vulnérables en termes d’éducation. Dans le domaine de la santé reproductive et les droits des adolescents, 22 % de l’ensemble des femmes en âge de procréer, les adolescentes contribuent pour près de 10 % à la fécondité totale des femmes sénégalaises. Les résultats montrent que les interventions en éducation des filles sont fortement homogènes selon les régions. Cette distribution relativement équilibrée des interventions reste le reflet de l’approche universelle des politiques de scolarisation et maintien des filles à l’école. A l’inverse des gaps importants en santé de la reproduction et droits des adolescent (e) s sont à noter dans les régions où l’on observe habituellement peu d’interventions : Matam, Kaffrine, Diourbel, Louga et Kédougou. Elles se trouvent en position périphérique pour le Nord et l’Est (Matam et Kédougou) et dans le centre du Sénégal Kaffrine, Diourbel et Centre Nord pour Louga. L’analyse des tendances montre des vulnérabilités multidimensionnelles auxquelles sont exposées les adolescentes dans le contexte économique et social du Sénégal. Travailler à améliorer leur bien-être par la mise œuvre de politiques sociales et économiques pour l’amélioration du capital humain devient ainsi une priorité si l’on souhaite réaliser le dividende démographique.

About

We are professional and reliable provider since we offer customers the most powerful and beautiful themes. Besides, we always catch the latest technology and adapt to follow world’s new trends to deliver the best themes to the market.

Featured Posts

Contact info

Au LARTES-IFAN, notre sacerdoce c'est susciter, accompagner les changements sociaux et suivre les transformations économiques et sociales en Afrique.