Aller au contenu principal
Les auteurs
Pr Abdou Salam FALL
Dr Rokhaya CISSE
Dr Soufianou MOUSSA


 Téléchargement fichier(s)

Cette étude avait pour but de développer une note d’analyse sur la caractérisation des publics dits analphabètes/illettrés, particulièrement les jeunes et les femmes dans neuf pays d’Afrique : les pays du Sahel (Mauritanie, Tchad, Burkina-Faso, Niger, Mali) et les pays en bordure (Bénin, Togo, Cote d’Ivoire, Guinée). Le premier volet de l’étude a porté sur la description des publics analphabètes et illettrés dans les 9 pays concernés selon les critères suivants : éducatifs ; économiques, linguistiques, géographiques et démographiques ainsi que l’analyse de la situation socio-économique. Le deuxième volet a trait à la réalisation de monographies pour disposer d’une analyse plus fine concernant deux zones spécifiques de la région : la zone « SKBo » (Sikasso au Mali, Korhogo en Côte d’Ivoire et Bobo Dioulasso au Burkina Faso) et la zone du lac Tchad.

Les résultats de l’étude montrent que l’analphabétisme touche encore davantage les femmes que les hommes malgré une prédominance du nombre de femmes dans les classes d’alphabétisation. Une attention particulière devait être accordée aux jeunes âgés de 9 à 20 ans qui sont hors école et qui risquent de faire grossir le stock d’analphabètes dans les années à venir si aucune politique permettant leur prise en charge n’est développée. Il ressort également de l’étude qu’il existe une diversité d’approches et de programmes d’alphabétisation mais qui se caractérisent par la non qualification des animateurs et une insuffisance de ressources adéquates pour leur réalisation.

De plus, les conditions précaires de travail constituent une véritable entrave à la qualité des apprentissages et que de nombreux centres fonctionnent dans des installations de fortune et sont dépourvus de mobilier, de fournitures et de matériels pédagogiques. En définitive, l’offre apparaît comme non adaptée aux besoins de la diversité des publics analphabètes : certaines cibles comme les personnes vivant avec un handicap, les nomades, les pasteurs les réfugiés sont laissés en rade. De ce fait, les statistiques ne prennent pas en compte cette population analphabète. Les données collectées sur les effectifs des analphabètes quand elles sont collectées ne font pas l’objet d’un traitement spécifique et donc elles ne sont pas utilisées pour éclairer les politiques. Quant à l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) , elle reste encore un défi important à relever dans les classes d’alphabétisation. Il est pourtant très bénéfique pour l’élargissement de l’accès et la continuité des apprentissages.

About

We are professional and reliable provider since we offer customers the most powerful and beautiful themes. Besides, we always catch the latest technology and adapt to follow world’s new trends to deliver the best themes to the market.

Featured Posts

Contact info

Au LARTES-IFAN, notre sacerdoce c'est susciter, accompagner les changements sociaux et suivre les transformations économiques et sociales en Afrique.