L’économie sociale et solidaire continue de se positionner comme modèle alternatif dans le jargon politique économique, juridique et social à travers le monde. Ses quatre composantes que sont coopératives, associations, mutuelles et fondations demeurent juridiquement consacrées au Sénégal contrairement à celle des entreprises alliant finalité sociale et rentabilité économique. L’objectif général de l’étude est de procéder à une analyse de l’entrepreneuriat social au Sénégal, dans le but de proposer une réforme du cadre juridique en faveur du secteur. L’intérêt de cette étude se situe donc au nœud de différents besoins exprimés pour l’élaboration d’une stratégie politique d’une part et pour lever des contraintes objectives à la durabilité d’activités économiques d’autre part.

Télécharger le rapport

Télécharger (PDF, 3.2MB)