L’Afrique de l’ouest est l’une des régions les plus pauvres du monde malgré ses diverses ressources en quantité importante. Notre analyse met exergue les facteurs majeurs dont l’évolution se traduira par des impacts significatifs sur les conditions de vie des populations en générale en se basant sur des données sociales, économiques, financières, sécuritaires issues de plusieurs sources. Il s’agit d’une approche prospective visant à isoler les tendances structurelles de changement dans la région ouest-africaine. Nous avons formalisé le changement en Afrique de l’ouest suivant trois dimensions : les facteurs qui l’entretiennent ; les facteurs qui peuvent l’entraver ; et enfin, des facteurs transversaux qui, au-delà du changement en cours étudié, constituent des forces agissant sur tous les domaines. Nous soutenons que les changements démographiques en œuvre en Afrique de l’Ouest sont porteurs de progrès si les pays et les institutions d’intégration investissent sur la qualité du capital humain et la création massive d’emplois de qualité pour tirer profit du bonus démographique. Pour transformer l’essai, les institutions de la région sont appelées à penser leur société par elles-mêmes et faire s’exprimer les capacités internes. L’économie populaire, l’entreprenariat social, l’organisation en entreprises collectives sont autant de leviers à actionner pour accompagner les transformations en cours. L’intégration ouest-africaine devra s’accentuer et constituer le parapluie pour sécuriser les pays et résorber les faiblesses.

Télécharger le document

Télécharger (PDF, 1.34Mo)