La Fondation Pathfinder pour l’Education et le Développement, après près d’une vingtaine d’années d’existence, a réalisé des activités de diverses natures ressorties d’un programme général établi à sa création. Ce plan qui date de 2001 n’’a jamais connu de réformes majeures ni de bilan partagé.

Ce qu’on peut retenir de plus marquant, c’est l’organisation pendant une dizaine d’années de camps d’excellence dédiées aux filles des classes de première scientifique des pays membres de l’UEMOA ; près de 675 filles sont passées par les camps d’excellence de la Fondation ; beaucoup d’entre elles sont devenues des cadres de haut niveau dans leur pays ou occupent des positions stratégiques dans des sociétés de rang mondial comme Google ou enseignent dans des universités prestigieuses. Ces résultats ont été rendus possibles grâce à la participation et au soutien d’institutions comme la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest, l’UNESCO, la Banque Islamique de Développement, l’ISESCO et les pays de l’UEMOA qui ont accueilli les différents camps d’Excellence.

D’autres activités essentiellement tournées vers des forums et échanges scientifiques ont été réalisées en Mauritanie, en Côte d’Ivoire et en France avec résultat majeur une plus grande visibilité de la Fondation.