Economie sociale et solidaire

L’économie sociale et solidaire, en raison de son approche holiste fondée sur un paradigme qui place la dignité humaine et la responsabilité citoyenne au centre de l’entreprenariat collectif, devrait inspirer les politiques publiques et les mécanismes de régulation internationaux.

Cependant, mais il ne faut plus qu’elle continue à évoluer à la marge ou rester réactive. Elle doit être inscrite au cœur de ces politiques et les structurer. Au Nord comme au Sud, il s’agit d’une véritable bouffée d’oxygène compte tenue des crises du capitalisme, des changements climatiques, des revendications citoyennes de plus en plus fortes pour une gouvernance plus ouverte et vertueuse.

Les résultats en demi-teinte de l’aide au développement et des politiques de lutte contre la pauvreté devraient conduire à un changement de cap en faveur du plein emploi et des emplois décents. Les espaces de créativité libérés par les crises mettent en évidence des résiliences que l’impératif du développement de l’intérieur des sociétés résume parfaitement.

Dans ce cadre, sera mise sur orbite la vision de l’économie sociale et solidaire à la fois pour une production et consommation responsables, mais aussi pour un développement inclusif faisant participer et partager les fruits de la croissance soutenable par les larges couches sociales.